La fontaine de Narcisse

Evoquons la source où se mira Narcisse :

Fons erat inlimis, nitidis argenteus undis
Quem neque pastores neque pastae monte capellae contigerunt aliudve pecus,
Quem nulla volucris nec fera turbarat, nec lapsus ab arbore ramus.
Gramen erat circa quod proximus umor alebat,
Silvaque sole locum passura tepescere nullo.
Hic puer, et studio venandi lassus et aestu
Procubuit, faciemque loci fontemque secutus ...

Ovide (Métamorphoses).


Traduction

Il était une source limpide, argentée tant ses ondes étaient brillantes, que n'avaient touchée ni bergers, ni petites chèvres paissant dans la montagne, ni aucun autre troupeau, que n'avaient troublée nul oiseau, nulle bête sauvage, nulle branche glissant de l'arbre.
Il était tout autour un gazon que nourrissait l'eau toute proche et une forêt pour interdire à quelque rayon de soleil de tiédir le lieu.
C'est ici que le garçon, fatigué par la chaleur et l'ardeur de la chasse, s'étendit, s'étant laissé guider par la source et la beauté du lieu ...